Get Adobe Flash player

Actualité

Bonne Année 2015

Qui est en ligne ?

Nous avons 22 invités et aucun membre en ligne

 

 

 


Nos hébergements Internet sont écologiques:
 logo eco 

Suite à la fusion des communes de Mex et Saint-Maurice, le jumelage est maintenant géré par Saint-Maurice.

 

40 ans du jumelage en 2013

 

Mex est jumelée depuis 1973 avec la commune française de St-Alban-Les-Eaux.

alt

Blason de St-Alban-Les-Eaux

 

En 2013, nous avons fêté les 40 ans du jumelage de Mex et St-Alban-les-Eaux. Celle-ci a lieu le week-end de la St-Florentin, soit les 28 et 29 septembre, avec le programme suivant:

 

Samedi 28 septembre

13h00     accueil des jumeaux à St-Maurice, jardin de la Tuilerie, puis visite guidée de St-Maurice

15h30     départ en car pour Mex, accueil dans les familles

16h30     désalpe et apéritif champêtre au Couvert du Câble

19h00     repas à la salle de la Corniche, musique et bar

 

Dimanche 29 septembre

9h30      dépôt d'une gerbe au cimetière

10h00    messe à la chapelle de Mex, en présence du Choeur mixte

11h15    vin d'honneur et allocutions officielles, cor des alpes

12h30    fête au village: marché du terroir, pain du four Al'pain, "assiette du jumelage", raclette, grillades

16h00    adieux aux St-Albanais

 

 

Histoire du jumelage

Discours à l’occasion du 35ème anniversaire du jumelage,
fêté à Mex les 27-28 septembre 2008

Il était une fois, au pied des Monts de la Madeleine, un village tranquille et baigné par des eaux minérales. Le comité des Fêtes de ce village se mit un jour en quête d’un village suisse du Haut-Lac, avec lequel jumeler son histoire. Portée sans doute par un courant de bise, la nouvelle remonta le Rhône et escalada même une falaise pour atteindre un autre village, tout petit celui-là, mais curieux d’en savoir plus.

C’est ainsi qu’en mai 73, une première délégation de St-Alban-Les-Eaux découvrit Mex là-haut et que les contacts noués ce jour-là donnèrent naissance au jumelage des deux communes, célébré pour la première fois le 14 juillet à St-Alban et le 29 septembre à Mex de cette année 1973, en présence des maire et président de communes MM Pierre Dufour et Roland Gex.

Il était une fois… un jumelage qui fête aujourd’hui son 35ème anniversaire. Un jumelage, c’est une histoire qui se conte et se raconte. Parmi nous, Hubert Gerfaux aurait mille souvenirs à nous raconter, et à plusieurs voix, certains pourraient remonter jusqu’aux premières rencontres datant parfois de l’enfance, pourraient nommer des gens comme Jean Moncorgé et Pierre Chevalley, ou Annie Pion.

Parmi ces histoires, il y a celle d’un échange scolaire entre nos deux communes, en 1993 : Les enfants de Mex avaient découvert votre région et je vois encore les images des têtes blondes et brunes photographiées dans les genêts qui fleurissent chez vous en mai. Vos enfants, eux, étaient venus découvrir les joies des sports d’hiver dans notre région.

Aujourd’hui, nous ajoutons une troisième école à notre histoire : celle qui est en construction dans le vieux quartier de Bobo Dioulasso, au Burkina Faso. Cette école se compose déjà de trois classes avec 60 enfants par classe. Avec les locaux en construction, elle permettra d’accueillir environ 400 élèves. Didier Nanchen, président de l’association du Paradis, nous en dira davantage sur ce projet tout à l’heure.

L’histoire entre notre jumelage et l’association du Paradis remonte à quatre ans. Nous décidions alors de soutenir financièrement la création d’un puits dans la région de Bobo, pour permettre le développement de l’élevage et de la culture dans cette région défavorisée. Cette action était menée conjointement dans nos deux communes. Depuis, Paul Chantelot, Christian André, Patrice Masci, à St-Alban, et bien d’autres se sont impliqués dans le projet, ont récolté des fonds, ont rendu visite aux amis de Bobo, ont récolté et envoyé du matériel.

Les enfants de nos villages écriront l’histoire, les histoires de demain. Pour cela, ils ont besoin d’école. Et d’expérience, d’être ancrés dans une communauté qui elle aussi les élève. Aucun avenir sans éducation. Ici, la classe de Mex s’est penchée sur la planète et nous en laisse tout un panorama sur les murs de la salle de la Corniche. Là-bas, les élèves s’entassent sur les bancs d’école. Notre vœu et notre action se rejoignent : Qu’ils puissent avoir bientôt de nouvelles classes, et qu’ils puissent y apprendre à construire leur société hors de la violence de la pauvreté et dans l’autonomie. Leur dignité est aussi la nôtre.

Madeline Heiniger
Mex, le 28 septembre 2008